Le psychofamilial et le psychosocial

Le Psychofamilial dont dérivent « familialiste » et « familialisme »  est l’une des deux catégories qui pour G. Mendel fondent la personnalité (l’autre étant la dimension « psychosociale »). Construite au temps de l’enfance de façon prioritaire dans et par la famille, c’est celle dont rend compte la psychanalyse. Le noyau central de sa structure et de sa dynamique est celui de l’inconscient selon Freud. La question du psychofamilialisme est celle de sa place (et non de son existence) en regard de la nature des situations : sociale ici, cette place devrait être relativisée pour laisser se développer celle du psychosocial et de ses spécificités.

Psychosocial: ce terme caractérise la deuxième catégorie qui fonde la personnalité (la première étant celle dite « psychofamiliale »), catégorie née du rapport permanent établi avec la réalité sociale, individuellement et collectivement. Ce terme général de « psychosocial » est utilisé de façon spécifique par la sociopsychanalyse. Pour  G. Mendel il caractérise le registre psychique de  mise en oeuvre de l’actepouvoir, individuel et collectif, particulièrement (mais pas exclusivement)  dans les lieux de travail et de formation. Cette mise en œuvre contribue à structurer l’identité en favorisant  pour le sujet le développement de son rapport à la spécificité du social (dont fait partie l’appartenance à un ou des collectifs), de son  plaisir à le faire, de  la créativité qu’il implique,  autrement dit du développement de sa psychosocialité.

A lire :

Le psychofamilial et le psychosocial

 

AGASP ADRAP DÉSISYPHE Fondation Gérard Mendel
© 2017 Sociopsychanalyse.com Back-Office
Powered By StephaneAdric.com